Forum d'échanges ouvert à toutes personnes concernées par l'univers respiratoire
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Jeu littéraire (venez tous y participer...)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
FURIC JOSETTE



Nombre de messages : 157
Age : 72
Localisation : DAOULAS (29460)
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Dim 1 Juil - 20:53

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Ven 6 Juil - 14:10

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre



Nombre de messages : 110
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Ven 6 Juil - 14:12

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Ven 6 Juil - 14:12

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://respiration.forumactif.org
Marc



Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Ven 6 Juil - 14:13

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FURIC JOSETTE



Nombre de messages : 157
Age : 72
Localisation : DAOULAS (29460)
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Ven 6 Juil - 14:17

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Mer 1 Aoû - 9:52

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FURIC JOSETTE



Nombre de messages : 157
Age : 72
Localisation : DAOULAS (29460)
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Ven 3 Aoû - 13:37

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa fonction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Ven 17 Aoû - 9:43

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa fonction de
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FURIC JOSETTE



Nombre de messages : 157
Age : 72
Localisation : DAOULAS (29460)
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Dim 19 Aoû - 19:46

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa fonction de maître
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Mar 28 Aoû - 15:20

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa fonction de maître faisait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FURIC JOSETTE



Nombre de messages : 157
Age : 72
Localisation : DAOULAS (29460)
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Mer 29 Aoû - 16:31

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa fonction de maître faisait de
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre



Nombre de messages : 110
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Lun 10 Sep - 11:50

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa fonction de maître faisait de lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FURIC JOSETTE



Nombre de messages : 157
Age : 72
Localisation : DAOULAS (29460)
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Mer 12 Sep - 15:52

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa fonction de maître faisait de lui un
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Ven 21 Sep - 14:57

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa fonction de maître faisait de lui un personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FURIC JOSETTE



Nombre de messages : 157
Age : 72
Localisation : DAOULAS (29460)
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Sam 22 Sep - 15:39

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa fonction de maître faisait de lui un personnage très
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre



Nombre de messages : 110
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Mar 2 Oct - 14:09

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa fonction de maître faisait de lui un personnage très respectable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loic



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Mar 2 Oct - 14:17

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa fonction de maître faisait de lui un personnage très respectable. Chevauchant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Mar 2 Oct - 14:21

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa fonction de maître faisait de lui un personnage très respectable. Chevauchant lentement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Mar 2 Oct - 14:23

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa fonction de maître faisait de lui un personnage très respectable. Chevauchant lentement et
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://respiration.forumactif.org
Jean-Pierre



Nombre de messages : 110
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Mar 2 Oct - 14:24

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa fonction de maître faisait de lui un personnage très respectable. Chevauchant lentement et éperdument
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loic



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Mar 2 Oct - 14:26

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa fonction de maître faisait de lui un personnage très respectable. Chevauchant lentement et éperdument sa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Mar 2 Oct - 14:30

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa fonction de maître faisait de lui un personnage très respectable. Chevauchant lentement et éperdument sa docile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loic



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Mar 2 Oct - 14:32

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa fonction de maître faisait de lui un personnage très respectable. Chevauchant lentement et éperdument sa docile Harley
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Pierre



Nombre de messages : 110
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   Mar 2 Oct - 14:34

Aujourd'hui dans la ville endormie, elle réalisa qu'elle chantonnait, personne ne l'écoutait. Quelle était la raison ridicule d'en vouloir à sa mère? Peut-être une explication aurait suffi, mais elle n'aimait guère le déballage des souvenances, elle préfèrait vivre le moment présent. Demain cependant, si Dieu pouvait l'entendre, elle tenterait de lui demander pardon.

Claire et sa soeur aimaient secrètement le même homme, rivales mais très soudées dans la vie quotidienne, elles appréciaient particulièrement leur métier, sans toutefois s'y adonner avec ardeur ; néanmoins elles souhaiteraient retrouver la confiance de leur mère.

Demain, jour fatidique, elles iront ensemble chez le coiffeur, avant d'ouvrir la porte sur leur passé. Oublier est souvent plus facile quand on discute calmement des erreurs que nous avons commises, surtout celles liées aux amants partagés.


Claire, femme émancipée, connaît les tournures des situations similaires. Elle en voulait terriblement à sa mère qui ne lui parlait plus de ses grands-parents. Ceux-ci, décédés, avaient coutume de partager toutes les histoires coquines du couple avec humour et à profusion. Claire se demandait si sa vieille mémé aurait ri à entendre ces frasques véritablement épiques. Sa notoriété, pourtant, lui donnait une assurance telle que personne ne contestait sa probité. Pépé, lui, se délectait bizarrement de toutes ces cochonneries. Pourtant, sa fonction de maître faisait de lui un personnage très respectable. Chevauchant lentement et éperdument sa docile Harley Davidsoooon,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jeu littéraire (venez tous y participer...)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jeu littéraire (venez tous y participer...)
Revenir en haut 
Page 9 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réhabilitation respiratoire :: Entre nous :: Bistrot des poètes-
Sauter vers: